Le quatrième arrondissement·Les salons de thé classique·Marquer le coup·Un équilibre thé-dessert parfait

Le Loir dans la Théière, une institution

Où ? : Le Loir dans la Théière, 3 rue des rosiers, 75004 Paris. Métro : Saint Paul. Horaires : ouvert tous les jours de 9h à 19h30
Quoi ? : Le salon de thé parisien connu de tous
Combien ? : 5,5 euros le thé ou infusion ; 8 euros la part de gâteaux
Parfait pour ? : Goûter une tarte au citron avec une meringue très aérienne

Lorsque j’ai commencé ce blog, plusieurs personnes m’ont citée des salons de thé et « Le Loir dans la Théière » revenait de manière systématique. De manière plus récurrente encore, la mention de leur fameuse tarte au citron… J’y étais déjà allée avec Mathilde puis Julie : Thomas étant un grand fan de ce dessert, nous nous y sommes donc rendus avec Henri et lui un lundi.

Situé à trente secondes du métro Saint-Paul, en plein milieu du marais, Le Loir dans la Théière tient son nom d’ « Alice au pays des merveilles » : en pénétrant dans le salon de thé, une fresque sur le mur de droite représente cette fameuse scène. Meubles chinés, les murs sont recouverts d’affiches de spectacles, de théâtres, d’expositions, de mode…
On s’assied autour de tables en bois sur des chaises ou des fauteuils de seconde main et une fois de plus, la magie du chinage a lieu : on est comme à la maison. Mais plus chez votre grand frère artiste intellectuel cette fois…

Au niveau du thé

Vaste choix de thés au Loir dans la Théière : quatre thés verts, un thé bleu, treize thés noirs, deux rooibos… Ne pas trouver thé à votre tasse sera compliqué.
J’ai choisi le thé « Le mélange du Loir » qui est un thé vert composé de fraises, figues, cerises, rhubarbe et de fleurs. Avec une mère passionnée de vaisselle, j’ai beaucoup aimé les théières très rétro. Au niveau de l’odeur, on percevait très bien la fraise et légèrement la figue. Pour le goût, c’était un thé vert parfumé acidulé comme je les choisis d’habitude. Étrangement, j’avais plus de difficultés à sentir d’un point de vue gustatif toutes les saveurs : c’était plus pour moi un thé aux fruits rouges.

Au niveau des pâtisseries

Pour les gâteaux, crumble, tarte aux fruits, tarte au citron, crumble tout chocolat et j’en oublie… Il y a donc également un vaste choix de gâteaux que vous pouvez admirer sur un comptoir, la carte écrite sur un miroir. Une part de gâteau, très conséquente, coûte cependant huit euros.

Henri et Thomas ont tous les deux choisi LA part de tarte au citron meringuée. Elle surprend au premier coup d’oeil… La meringue est juste démentielle, extravagante : pouvons nous plus parler de meringue à la tarte au citron ? Vu comme ça sur cette photo, cela m’évoque un aileron de requin ou le fameux iceberg de Titanic. Pâte bien croustillante, on attaque d’abord la meringue avant de pouvoir atteindre la partie citronnée.
De par sa forme étonnante et son déséquilibre, il s’agit d’une bonne tarte au citron. La seule chose regrettable est que le goût du citron pourrait être plus prononcé.

J’ai choisi la tarte poire chocolat : la pâte était juste top. Bien épaisse et croustillante, c’est ce que j’ai préféré. Le chocolat recouvrant les poires était bien onctueux et les fruits goûteux.

C’était bon, c’était sympa, c’était bon enfant. Habituée à écumer les salons de thé désormais, j’ai juste trouvé les prix un tantinet élevés.
Le salon de thé étant très connu, rendez vous y plus en semaine ou préparez vous à faire la queue si vous y allez un weekend…

 

2 réflexions au sujet de « Le Loir dans la Théière, une institution »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *