Les événements thé-bluffants

George Cannon & L’Essence du Thé

L’Événement ?: Découverte de la boutique de l’Essence du Thé de la marque George Cannon, avec Cathy Burg, leur responsable communication presse
Programme ?: Déjeuner avec Cathy Burg, découverte de la théothèque et de la boutique.
Ce que cela m’a apportée ?: Découvrir un salon de thé parisien qui manquait à ma liste (pas impossible que j’y retourne pour en faire un autre article), échanger longuement sur le thé et goûter de la glace milky oolong…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Courant juin, j’avais été contactée par Cathy Burg. Une jolie invitation à déjeuner avec une visite de la boutique, j’ai donc opiné du chef et ai patienté difficilement toutes les vacances. Puis vint le jour J.
Le rendez vous était donc à « L’Essence du Thé » à deux pas de la station Saint Placide. Habituée à fréquenter la rue de Rennes, je ne soupçonnais pas du tout l’existence d’un si joli endroit juste à côté de l’effervescence de cette allée commerçante…

Rapide histoire
1897 : Deux frères, Lazare et Petrus Digonnet, fondent à Marseille Les Thés de l’Elephant. Très vite, l’affaire décolle : un quart du marché français est conquis et la société n’aura de cesse que de grandir.
1898 : George Cannon, un britannique pur et dur, crée sa société éponyme à Paris. Epris et marié à une française, il reçoit sa clientèle dans un appartement de Montparnasse où il leur propose des produits d’épicerie de luxe… Très vite, sa réputation grandit suite à la dizaine de thés de grande qualité qu’il sélectionne.
1950 : Les Thés de l’Elephant sont à Marseille : afin de se positionner un peu plus sur le marché parisien, ils rachètent donc la maison La Compagnie Coloniale. L’union fait la force.. ou l’effondrement : querelles intestines au sein de la famille (différences d’opinion sur la stratégie et la succession), la société est vendue à André Scala qui en était déjà le co-directeur et dans la foulée, qui achète ensuite George Cannon. En 1969 naît la marque George Cannon que l’on connaît, fusion donc de trois maisons au départ.

George Cannon, grâce à Raymond Scala surnommé l’aristocrate du thé par ses proches, est la première marque en France à vendre des thés rouges du Yunnan, du thé noir Pu’er, des Oolongs de Chine et de Taïwan ainsi que des thés verts de Chine.

George Cannon c’est aussi plus de cinq cents références de thés d’origine de haute qualité et de thés parfumés… Dont certains biologiques et certifiés par le label FR-BIO-01.

Enfin, en 2009, George Cannon ouvre sa toute première boutique parisienne dans le berceau où elle est née, à Montparnasse. Théothèque, salon de thé et espace de détente, elle s’inspire des anciennes maisons de thé chinoises où les maîtres mots étaient hospitalité, bien être et partage.

Un bien joli déjeuner

La particularité de L’Essence du Thé est simple :  le thé est partout. Sur les murs, vous trouverez des théières à la vente, des plaquettes de thé, un théier même dans la cour ! Et enfin, ici, tous les aliments sont cuits au thé. OUI OUI. J’ai donc choisi des timbales aux épinards et aux fromages avec une mousse de brebis, accompagnés d’une salade.
C’était bon, bon, bon.

Mais ça c’était avant de passer au dessert et de goûter la glace au milky oolong et secret tibétain. Le Milky Oolong est un thé bleu-vert de Thaïlande, au goût lacté. J’en ai goûté pour la toute première fois lors du Dammann Day et c’est devenu le thé préféré de Monsieur qu’il qualifie de petit beurre. Alors en glace… Magique, magique et j’attends la commercialisation avec impatience. C’était très joliment présenté dans une tasse à thé, ce qui a crée une illusion d’optique pour moi : j’avais l’impression d’avoir deux soucoupes empilées.
L’autre boule de glace était inspiré du thé Secret tibétain (bergamote, jasmin et épices douces) tout aussi étonnante bien qu’elle fut éclipsée par celle au Milky Oolong.

Découvertes de thés et visites de la boutique

On m’a gentiment ensuite fait sentir une grande variété de thés au sein de la théothèque… Plus de 300 références y sont disponibles, certains mêmes conservés au frais pour les préserver le mieux possible ! J’étais émerveillée et très touchée caron a bien pris le temps de me montrer, me faire humer l’arôme de plusieurs thés différents. J’ai notamment été particulièrement interloquée par les perles de Mandarin où les feuilles de jasmin sont enroulées autour des feuilles de thé et un Pu’Erh de … minimum 26 ans.

Au sous-sol, vous pouvez y trouver un endroit  dédié à la cérémonie du thé : tous les mois, est organisée une traditionnelle cérémonie dénommée « Cha No Yu » au sein de la Cannon An. Rituel traditionnel, un maître de thé, Gilles Maucour, vous y préparera le matcha.

Dans un décor typiquement japonais, vous passerez même par un espace zen pour pouvoir assister à la cérémonie comme les Samouraï devaient auparavant le faire…

Vous y trouverez aussi un salon de détente et de massage, toujours dans une ambiance très zen et élégante.

En conclusion, j’ai passé un très bon moment et j’y retournerai aussi bien pour aller me procurer du milky oolong, reprendre le thé ou assister à une cérémonie traditionnelle. Un grand merci à Cathy Burg pour son invitation et sa gentillesse.

2 réflexions au sujet de « George Cannon & L’Essence du Thé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *