Histoires de thé

Histoires de thé, partie 1

Les trois légendes autour du thé

L’histoire du thé s’ouvre déjà sur des jolies légendes. En 2737 avant notre ère (rien que ça), l’empereur chinois Shen Nung faisait bouillir de l’eau à l’ombre d’un arbre. Ce dernier était un théier et grâce à un vent ami ou farceur, des feuilles tombèrent dans l’eau chaude et donnèrent parfum et couleur à la boisson.

La seconde légende se déroule en Inde. Le prince Dharma (troisième fils du roi Kosjuwo), après avoir été touché par la grâce, eut l’idée de se rendre en Chine pour prêcher les préceptes de Bouddha. Pendant les neuf années que devaient durer son aventure, il prit la décision saugrenue de ne pas dormir afin de se rendre plus digne de cette mission. Chose étonnante, il ne ressentit la fatigue qu’à la fin de la troisième année et était prêt à rejoindre Morphée un jour où la fatigue se faisait ressentir plus qu’à l’ordinaire. Mais il mâcha les feuilles d’un théier sauvage et repartit ainsi de plus belle pendant les six années suivantes, grâce aux vertus tonifiantes du thé.

Nos amis Japonais ont encore une version différente. Ce même prince, au bout de trois ans, succomba à la somnolence durant ses dévotions. Très mécontent de lui même, à son réveil, il décida de se couper les paupières et les jeta sur le sol. Repassant au même endroit bien des années plus tard, surprise ! Un arbre y avait poussé et lorsqu’il goûta les feuilles, ces dernières avaient le pouvoir d’aider à rester éveillé.

Je préfère de loin la légende chinoise, poétique ET réaliste. Pas de mazochisme, pas d’insomnie souhaitée pendant neuf ans, ni de paupières coupées.

Et pourquoi tu décides d’écrire la-dessus ?

Mon copain avait un beau jour décidé de ralentir sa consommation de café. Il a ainsi demandé à Estelle de Volutes-Tea si elle pouvait lui faire déguster quelques thés afin de faire du fameux breuvage une habitude.
Et Estelle lui a ainsi concocté une dégustation digne des plus grands avec une dizaine de thés à déguster. J’ai pu assister à une partie et j’étais émerveillée. Un papier a ainsi retenu mon attention et il s’agissait d’un guide aidant à retenir les différentes saveurs du thé.

Crédit Photo : Volutes Tea

Et là, grosse remise en question : pourquoi moi je ne commence pas à faire ça ? Ca n’a pas l’air bien compliqué et en plus, j’aime le thé et ça me permettrait d’approfondir mes compétences..

Voilà comment vient l’idée de rédiger cet article, qui a tout à fait sa place dans ce blog. Et même pour vous, cela peut être utile !

 

Une réflexion au sujet de « Histoires de thé, partie 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *