Envouthé Analyse

Envouthé : Bulle Cocooning

Bon. J’avais analysé la dernière box d’Envouthé, celle du mois d’octobre, aussi bien d’un point de vue de la sélection du mois qu’analyse marketing. L’exercice m’a plue : je réembraye pour ce mois-ci. (Et puis c’était mon anniversaire, le thème m’envoyait des paillettes, soyons fous et inconscients).
Nous revoici donc repartie avec joie et bonheur dans cette analyse.

Analyse des thés proposés et de la surprise gastronomique ou objet

10 grammes de Bulle – Thé blanc de Chine, framboise, pistache – Envouthé
J’ai eu un mouvement de recul dans un premier temps face au sachet. J’avais la désagréable impression de voir un ramassis de feuilles d’arbres et de branches, à l’aspect foncièrement rebutant. Au goût, on y sent bien la framboise, la pistache moins. Je le bois du coup plutôt le matin.

2 sachets de Jasmine Pearls – Thé blanc de Chine, fleurs de jasmin – Teapigs
Manque de chance, je n’ai jamais été une grande passionnée du jasmin. Premier essai : très léger voir trop, j’ai trouvé ce thé fade, comme si j’avais bu une eau sans rien. Juste chaude. Vérification sur le sachet de la composition : 99% de thé vert et 1% de jasmin : tout s’explique ! (Après j’étais enrhumée, peut-être cela joue-t-il… Mais bof).
Second essai : on sent plus le jasmin et ce thé, même s’il reste très léger me séduit un peu plus.
10 grammes de Houjicha – Thé vert du Japon – Tamayura
Youpi, youpi : un thé vert japonais ! Plus j’avance dans la voie du thé et plus j’apprécie les sencha, tamaryokucha, geimaicha ou gyokuro… Ce sont mes thés natures préférés ! On perçoit bien dans ce thé un arôme de noisettes mais peut-être mon palais me fait-il défaut (toujours ce satané rhume) mais j’y ressens des saveurs soufflées…

15 grammes de Dame Blanche – Thé noir de Chine, pommes caramélisées, rose, amande – Les saisons du thé
Thé gourmand, gourmand !! Petit détail cute avant infusion, on y retrouve des petits flocons en sucre et des pétales de rose. Au niveau du goût, cela m’évoque terriblement un thé de Noël. Rond, réconfortant et sucré, je l’ai bu un matin avant d’aller au travail et pense le finir assez vite ! On y perçoit très bien les pommes caramélisées et cela rappelle la tarte tatin.

2 sachets de Fantasma – Infusion caradamome, gingembre, citron, épices, baies roses – Chic des plantes ! 
Petit focus sur cette nouvelle marque : Chic des plantes ! propose des infusions 100% biologiques et Made In France. Objectif : dépoussiérer l’univers de la tisane et c’est simple, j’adore le concept.
Infusion épicée, youpi ! Fantasma m’a rappelée ce que ma maman me faisait boire petite lorsque le rhume couvait (et il couve toujours aujourd’hui cette saleté). Pour moi, il s’agit de l’infusion qui nous laisse l’impression d’être nettoyée, vivifiée et tonifiée.

2 sachets de Blanche – Infusion banane, noix de coco, camomille, châtaigne – Chic des plantes !
Blanche ressemble à l’infusion Tropicoco que je n’avais pas DU TOUT aimé le mois précédent. Moins agressive cependant, on y ressent beaucoup la banane et la noix de coco, la camomille et la châtaigne s’effaçant complètement. J’aurai préféré découvrir dans cette box une infusion toute dédiée à la châtaigne comme le délicieux thé que m’avait offert Estelle de Lupicia.

capture-decran-2016-12-14-a-16-36-47

L’accessoire : une cuillère à sachets de thé par Chic des plantes !

Les sachets de Chic des plantes ! n’ayant pas de fil, cette cuillère tombe à point nommée. Cependant, j’émets quelques réserves : quand le fil se casse, une cuillère lambda fait très bien l’affaire. L’accessoire est joli mais pas transcendant non plus.

La surprise culinaire : des petits gwastell rose et datte par Mimi Gwastell
Ah ça, c’était une bonne surprise aussi. Grande gourmande, j’aime beaucoup les gâteaux (oui grande révélation après six mois de blogging) et le concept de cette marque m’a beaucoup plu : ce breton réivente les gâteaux traditionnels en tout petit format ! Parfait pour se réaliser des petits teatime élaborés au travail et sans s’enfiler un paquet de gâteaux en entier pour l’occasion. J’ai dégusté ces gourmandises en pleine lecture d’une de mes séries phares, j’ai nommé Outlander et c’était miam-mioumesque.

Analyse du thème d’Envouthé de Novembre

Mon premier article était un peu brouillon du fait de l’ampleur de la découverte et je m’en excuse ; je vais tâcher aujourd’hui de vous proposer un billet plus structuré. Après réflexion, il me semble pertinent d’axer mon développement sur trois aspects : le choix du packaging, le cadeau surprise et la cohérence des produits avec le thème choisi.

  • Packaging ?
    Le packaging est tout, tout, tout doux : de jolies couleurs pastels, des dessins de chaussettes, de bonnets, de tasses, de tout ce qui fait la beauté du cocooning. Le livret reprend les mêmes thèmes avec une myriade de losanges de couleurs douces et claires : Envouthé aurait pu tomber dans le niais et nous coller un gros ours en peluche mais il conserve une forme élégante et racée.Le livret s’ouvre sur une magnifique citation d’Albert Camus : « Au milieu de l’hiver, j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible » et qui m’émeut toujours lorsque je la lis.
    On retrouve toujours les accords mets et thés très pertinents pour accompagner sa dégustation et les jolies photos de fin de livret illustrant ces conseils.
  • Cadeau surprise ?
    Dans cette fameuse box  était également un petit extrait de dix pages de Maître Zen : depuis cette année, je me suis remise au sport et je sens depuis réellement une vraie amélioration d’un point de vue bien être et équilibre psychique. (Oui je n’aurai jamais pensé écrire un truc pareil et je crachais mon venin sur toutes les blogueuses healthy mais la vérité est : elles ont raison).Mais ici on ne se focalise pas sur le sport ou le yoga mais sur les 30 enseignements zen des maîtres du thé de Nicolas Chauvat. Basé sur des traductions de la calligraphie chinoise et japonaise, cela reste très philosophique et peu (ou pas) porté sur l’univers du thé.L’idée de glisser cet extrait semble pour moi très pertinente d’un point de vue marketing : plus accessible qu’un extrait de yoga (tout le monde n’a pas la souplesse d’une grenouille), le livret reste le prolongement d’une détente zen et cocoon.
    Ma remarque : pourquoi pas un guide de musiques et de livres feel-good la prochaine fois ?Quant à la cuillère… On ne va pas se mentir : en quoi c’est cocooning ? A part s’éviter un stress pour récupérer le sachet (et personnellement je pense qu’il y a plus stressant). J’aurai préféré une boule à thé sympa ou alors un couvre tasse ou couvre théière comme à Leslie Road.
  • Thés choisis ?
    Au niveau des thés choisis, certains me semblent extrêmement pertinents comme notamment les infusions Chic des plantes! toutes douces et innovantes. Qui n’a jamais cocooné devant un film ou un bon bouquin avec une infusion ? Je n’ai pas compris en revanche ce que venait faire ici le thé Dame Blanche qui m’aurait plus semblé pertinent pour le mois de Noël, très sucré et moelleux. Et pourquoi pas sinon un thé au chocolat ?

En conclusion

Je suis globalement satisfaite de cette box, si l’on oublie le thé teapig et la cuillère qui m’a semblée un peu surfaite. D’un point de vue cohérence marketing, une fois de plus cela se tient mais j’aurai préféré peut-être plus de goodies do it yourself…
Je continue mon abonnement pour le mois de décembre et nous repartirons donc pour une dernière analyse…

Une réflexion au sujet de « Envouthé : Bulle Cocooning »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *