Le deuxième arrondissement·Les salons de thé de marque de thé·Petit budget·Pour du thé, beaucoup de thé

Kodama, bar à thé arty

Où ? :  Kodama, 30 rue Tiquetonne, 75002 Paris. Métro : Etienne Marcel. Ouvert du mardi au vendredi de 9h à 19h, le samedi de 10h à 20h et le dimanche de 10h à 20h. Fermé le lundi.
Quoi ? : Un bar à thé très tendance dans le second arrondissement
Combien ? : De 3.9 euros à 4.5 euros le thé de votre choix (33 ou 45 cl en fonction) ; entre 2,4 pour un cookie et 5 euros pour un cupcake ou gâteau plus travaillé
Parfait pour ? : Déguster leur fameux thé « Paris s’éveille » aux flagrances boulangères si vous n’avez pas eu la Box Envouthé d’Octobre 2016 !

dsc_6932
Crédit photo : @Volutes-Tea

Un teatime de la team tea addict avait été organisé et bien que situé à deux minutes top chrono de mon bureau, je n’avais pas pu m’y rendre.. La déception avait été grande, houleuse. J’y suis donc allée quelques semaines plus tard avec ma chère Estelle (alias Volutes-Tea, amie de la blogosphère et dans la vraie vie, son copain n’étant autre qu’un des meilleurs bestos du mien, fin du passage je raconte ma vie).

Crédit photo : @Volutes-Tea

Situé dans la très calme rue Tiquetonne (si placide par rapport à Montorgueil !), Kodama est une petite boutique discrète où l’on passe devant sans forcément s’arrêter. Et pour le coup, c’en est regrettable : on pourrait apercevoir rapidement une volée d’oiseaux en origami de toutes les couleurs… Le décor change en fonction des saisons, ce mois ci  ce sont des flocons de neige en papier blanc qui décorent l’endroit.

Pièce aux pierres apparentes, du thé un peu partout, des explications sur la réalisation d’un thé (pourquoi infusent-ils à froid, que signifie Kodama, quelle eau choisir pour la réalisation de son thé..) tables en bois et jolies chaises, Kodama évoque un joli cocon élégant et racé. Sur le mur, à l’entrée de la boutique, un mur rempli de thé qui m’a (étrangement ?) évoqué les jauges de vie dans les jeux vidéos ou justement un laboratoire de potions magiques (« Always » : ceux qui peuvent comprendront).

L’endroit est connu : ne vous y rendez pas trop tard si vous voulez être sûr d’y avoir une place où vous asseoir… Ou alors acceptez de partager votre table !

Pour la petite histoire, deux amis décident d’ouvrir ce bar à thé après avoir vécu à Taïwan. J’ai pu échangé avec l’un des deux et véritable passionné, il m’a également très bien vendu cette ville (une destination supplémentaire à rajouter à ma déjà très longue liste…)

Au niveau du thé

Chez Kodama, on se présente comme alchimistes. Et alchimistes de thé de surcroît. Les « créations maisons » proposent ainsi 4 thés verts, 3 thés noirs, 2 cocktails de fruits et d’épices. Petit plus, les noms sont très poétiques et l’on peut retrouver le fameux « Paris s’éveille » qui était disponible dans la dernière box d’Envouthé d’octobre. En version thés en feuille, on peut hésiter devant 8 thés verts, 9 thés noirs, 1 thé bleu, 1 thé sombre et 4 infusions. En tout, pas moins de 32 possibilités !!

J’ai jeté mon dévolu sur un thé Monts et Merveilles (thé vert sencha, figues et figues de barbarie). Fruité, on y percevait le goût du fameux fruit de manière subtile. Rapport qualité-prix, rien à redire.
Mais je reviendrai, Kodama étant situé juste à côté de mon travail…
Si la place vous faisait défaut, vous avez également la possibilité d’acheter votre thé à emporter aux prix variant selon la contenance…

Au niveau des gâteaux

Kodama a choisi de travailler avec Broken Biscuit (encore eux… Il va décidément bien falloir qu’un jour je m’y rende !).
Cookies, muffins, petites parts de gâteaux : tout est là et à prix très raisonnable.
Estelle et moi avons opté pour un cookie caramel beurre salé et un au chocolat au lait : une fois de plus, rien à redire. C’est bon, moelleux et avec la bonne dose de chocolat, ni trop ni pas assez. Mon estomac reste à ceux confectionnés par L’Enclos de Ninon (ex Sugarplum) mais je salue bien bas la qualité de ceux proposés.

Enfin, Kodama propose un atelier Initiation au thé tous les dimanche pour 25 euros ! Il va falloir tenter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *