Les salons de thé de marque de thé·Marquer le coup·Pour du thé, beaucoup de thé

Thé-ritoires, salon d’une nouvelle maison de thé

Où ? :  Thé-ritoires, 5 rue de Condé, 75006 Paris. Métro : Odéon. Ouvert du mardi au dimanche de 11h30 à 19h30. Fermé le lundi.
Quoi ? : Le salon de thé de la marque, crée il y a cinq ans par Arnaud Bachelin
Combien ? :Entre dix et quinze euros la théière individuelle d’un litre ; comptez sept euros pour une part de gâteaux
Parfait pour ? : Découvrir le thé d’une nouvelle maison tout en se prenant pour Sherlock Holmes.

Je m’étais rendue il y a de cela plusieurs mois à l’inauguration de la maison : j’y avais rencontré beaucoup de blogueurs et la foule était telle que nous avions fini par déserter assez vite l’endroit avec Estelle.
Ma réelle première visite fut avec Eva un doux mardi de fin décembre où Paris est dans ces moments agréables : les Parisiens sont soit en famille loin de la capitale, soit trop frileux pour sortir, soit au ski. Rien n’est bondé à part les baraques à touristes comme le Louvre, les Champs et Châtelet.

Thé-ritoires est une maison de thé fondée il y a cinq ans par Arnaud Bachelin : archéologue de son métier, il finit par s’intéresser au domaine du thé et très vite collabore avec les plus grands (Pierre Hermé notamment). A travers le monde, il déniche les meilleurs thés produits dans des conditions respectueuses de l’environnement. Objectif : une pratique de l’agriculture raisonnée. En effet, tous les thés que vous pourrez déguster et vous procurer sur place sont cultivés sans pesticides ni engrais chimiques. Leur logo n’est autre qu’un ravissant renard attifé d’un charmant noeud papillon : élégance et finesse.

J’ai tout bonnement adoré le lieu et le service, chaleureux et souriant. Réellement aux petits soins, c’est toujours agréable plutôt que de se faire recevoir avec brusquerie..
Concernant la décoration, c’est élégant et recherché. Comme nous y sommes allées en plein mois de décembre, juste après les fêtes, tout faisait référence à Noël : des paires de ski derrière un gros fauteuil en cuir, une peluche renard dans un coin.. C’était comme se réfugier dans un chalet en haute montagne en pleine tempête de neige. Prenez note que le salon est peu lumineux : ceux qui haïssent les atmosphères tamisées n’y trouveront pas leur bonheur !
La carte du salon de thé évoque une carte d’explorateur, fine et délicate que l’on plie et replie à volonté.

capture-decran-2017-02-07-a-12-36-49

Au niveau du thé

Une longue liste de thés est disponible : cependant, il s’agit essentiellement de thés natures et peu de thés parfumés sont disponibles. 2 thés blancs, 8 thés rouges (qui sont en réalité des thés noirs !), 4 thés parfumés… La carte propose plus d’une vingtaine de breuvages différents. On viendra vous faire sentir le thé choisi dans un premier temps afin de confirmer votre choix. En bonne maison de thé, tout est préparé dans les règles avec minuteur et bouilloire à température.
Attention : niveau prix, cela oscille entre 10 et 15 euros la théière d’un litre choisi. Nous avons pu en partager une avec Eva : si vous ne vous sentez pas d’une soif véritable, privilégiez peut-être cette solution !

J’ai choisi un thé Madame La Rose : blend de thés indiens parsemés de boutons de roses séchées. Il m’a fallu plusieurs tasses pour apprécier le thé : je l’ai trouvé dans un premier temps un peu âpre en bouche et presque écœurant. Peut-être était-ce l’unique thé de la gamme comme cela : il faudra donc y revenir pour affiner mon opinion (et choix !).

Au niveau des pâtisseries

Les pâtisseries sont faites maisons et une part du gâteau choisi vous coûtera sept euros ! Lorsque je m’y suis rendue, les gâteaux avaient été achetées à une pâtisserie du quartier suite à un manque de personnel exceptionnel… Mais le fournisseur était de qualité ! J’ai pu hésiter devant des crêpes au matcha, une tarte au citron, un strudel aux pommes, un gâteau de Noël et enfin, un sablé à la confiture d’oranges.

capture-decran-2017-02-07-a-12-36-24

Le strudel d’Eva (choisi en souvenir de notre joli voyage à Vienne) était divin : la bonne dose de pommes, des raisins secs, moelleux et gourmand à souhait.
Quant à ma part de sablé à la confiture d’orange, je l’ai engloutie assez rapidement. Fin et délicat, l’orange n’était pas trop écœurante comme j’avais pu le craindre.

En conclusion, si vous souhaitez passer un moment cocooning pour éviter le froid de février et ses pluies, Thé-Ritoires sera un parfait refuge.

9 réflexions au sujet de « Thé-ritoires, salon d’une nouvelle maison de thé »

  1. bai lin gong fou; ou le qimen (keemun,à l’anglaise )pan yong etc ……;le thé noir chinois ; c’est le pu er ou les hei cha , comme liu bao cha ou han hua hei cha; des thés fabriqués comme des puer; mais qui ne sont pas produit dans la région du puer .

  2. Je n’avais pas vu ton article Valentine. Je viens de le découvrir. Pour ma part j’ai eu une expérience différente avec ce lieu en terme de thés. Sinon tout à fait d’accord sur la qualité de l’accueil et le côté cosy du lieu 🙂

      1. J ai fait un article complet que j ai publié hier mais pour résumer thé mal infusé et discours qui prête à de sérieux questionnements…. sinon lieu agréable et cosy et personnel charmant. Mais pour déguster du thé je reste très déçue surtout pour une échoppe qui se réclame comme hyper spécialiste.

          1. tu avais été plus gentille que moi 😉 Je voulais à la base prendre des gâteaux mais il n’y avait plus que 2 briochettes et 2 financiers qui se battaient en duel et un cake pavot citron. Pour 7 € je trouvais ça super cher ce type de gâteau en plus de 15 € la théière alors je n’ai rien pris 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *