Le deuxième arrondissement·Les salons de thé inspiration Asie·Marquer le coup·Pour des desserts... hors du commun

La Pâtisserie Tomo, au paradis des Dorayaki

Où ? : Pâtisserie Tomo, 11 rue Chabanais, 75002 Paris. Métro : Pyramide, Quatre Septembre ou Bourse. Ouvert du mardi au dimanche de 12h00 à 19h00. Fermé le lundi.
Quoi ? : Un salon de thé spécialisé dans les pâtisseries franco-japonaises et plus particulièrement les dorayaki !
Combien ? : Entre 5,8 et 10 euros pour le thé de votre choix ; concernant les pâtisseries, les prix s’échelonnent entre 5 et 8,5 euros.
Parfait pour ? : Goûter quelque chose d’innovant, mêlant deux cultures culinaires bien distinctes.

Depuis qu’Estelle de Volutes-Tea m’en avait parlée, mes papilles attendaient patiemment le jour où je pourrai m’y rendre. Enfin le mois de février est arrivé et nous nous sommes retrouvées avec différents membres de la team tea addict lors de notre rendez-vous mensuel au sein de la pâtisserie Tomo.

La pâtisserie Tomo m’a évoquée la décoration d’Amami : du bois clair, une décoration sobre à la pays nordique. Deux grandes salles où l’on peut prendre place et c’est important de le souligner, surtout lorsque l’on voit comment certains spots sont très vite bondés les week-ends !
Sur une étagère, des livres japonais, des pâtisseries (petite réserve sur l’aspect hygiénique de la chose si je puis me permettre !) et sur un mur un joli tissu japonais… Pâtisserie Tomo c’est un peu en soit l’endroit où l’on se retrouve pour travailler quelque chose de très pénible car l’on sait qu’on se sentira cocoonés (oui j’ai un mémoire à rendre pour septembre et je commence déjà à me préparer pour le rédiger avec mon sang)…
En conclusion : c’est très joli et je pense que vous vous y sentirez bien.

Au niveau du thé

Capture d_écran 2017-03-28 à 16.57.17Chez Tomo, on choisit la qualité et c’est du thé de la marque Jugetsudo qui est proposée. Je n’ai pas encore eu l’occasion de me rendre à leur fameuse boutique ni de participer à leur animation mais ma chère Estelle m’en a tellement parlée que j’ose espérer que je ne vais plus trop tarder.

Au programme : quatre thés classiques (genmaicha bio, hôjicha bio, sencha, yuzy sencha), deux  thés grands classiques (matcha bio et gyokuro) ainsi que des spécialités francà-japonaises chocolatées (chocolat chaud soba et chocolat chaud hôjicha).
En conclusion, il faut vous rendre à Pâtisserie Tomo en aimant les thés verts japonais sinon vous risquez d’être déçu.

J’ai choisi un thé sencha qui était parfaitement préparé et servi dans une vaisselle des plus sublimes. Ce périple salon de thé va finir par me poser de sérieux problèmes en matière de place car je finis obligatoirement par baver devant tous les services que je vois.

Au niveau des pâtisseries

 La pâtisserie Tomo c’est un laboratoire avec Romain Gaïa, un chef pâtissier français et  Murata Takinori, chef nippon. L’alliance ne pouvait être que réussie !
Le coeur de cette pâtisserie n’est autre que les fameux dorayaki : on peut ainsi choisir des « simples » comme le Dorayaki à la fleur de sel de Guérande ou des plus élaborés comme le Paris Tokyo (praliné amande noisette maison, fruits secs caramélisés et coeur épicé).

Emmanuelle a opté pour une basilique citronnée et j’y ai préféré un Opéra Garnier. Une fois de plus, je vous laisse regarder et baver devant.

Je ne veux pas décrire ici ce que j’ai mangé : les mots ne seront pas pour le coup à la hauteur. Je ne peux que vous inviter à vous y rendre : ne sous-estimez pas la taille des dorayaki, ils sont très consistants et vous serez vite remplis avec un seul ! En un mot : délicieux et vous ne pouvez pas retrouver une carte aussi originale à tous les coins de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *