Le septième arrondissement·Les salons de thé à thème (tricot, librairie...)·Marquer le coup·Pour des desserts... hors du commun

Karamel Paris, la haute couture du caramel

Où ? : Karamel Paris, 67 rue Saint Dominique, 75007 Paris. Métro : Invalides. Ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 19h00, le samedi et le dimanche de 9h à 19h.
Quoi ? : Une pâtisserie de haute voltige incluant en permanence du caramel.
Combien ? : 6,4 euros le thé et entre  euros et  euros le gâteau.
Parfait pour ? : Déguster des pâtisseries délicieuses dans un cadre retro à souhait.
Ils en parlent aussi : Adeline de Thé + Toi y a consacré un joli article.

karamelparis.teatime.gouter

Amis anti breton (mais peut-on dans ce cas vous qualifier d’amis… Car après tout la Bretagne, c’est quand même les marinières), Karamel Paris vous réconciliera avec la Bretagne car le caramel y est sous toutes ses formes. J’avais été séduite par l’article d’Adeline et il me tardait de m’y rendre.

Karamel Paris évoque joyeusement les vieux cafés à l’ancienne, impression renforcée par un vieux phonographe jouant des vynils et les photographies de famille accrochées au mur. Déjà, en l’entendant, je suis tombée amoureuse. Les étagères recouvertes de caramel en bocaux, de chocolats ou autre m’ont rappelé les anciennes boutiques. J’ai un côté un peu vieux jeu donc je suis restée quelques minutes à tout admirer. Avant de partir vous réfugier au fond de la salle dans de confortables fauteuils, je vous invite à admirer les gâteaux en vitrine pour faire votre choix. Comme le contenu des gâteaux n’est pas détaillé, je vous conseille ma technique : demander aux pâtissiers ou vendeurs celui qu’il préfère. On vous répondra ici avec le sourire, tout en se basant sur vos goûts.

A propos du thé

Le thé est de la marque Kodama. Karamel Paris vous propose 4 thés noirs, 3 thés verts et 2 infusions. Chaque théière vous coutera 6,4 euros. On retrouve notamment le fameux Paris s’éveille de Kodama que j’ai adoré. Attention : ce sont majoritairement des thés parfumés. J’ai choisi pour l’occasion un thé noir « Le rose aux joues » à la mûre et au cassis. Très fruité, je voulais changer un peu mes habitudes des thés vert aux fruits exotiques. Je regrette le prix un peu onéreux pour une petite théière.

A propos des gâteaux

Karamel Paris sort ici son épingle du jeu : les gâteaux sont travaillés et recherchés aussi bien dans leur conception que dans leur présentation. Tout est délicat et ouvragé. On m’a conseillé la tarte au citron (en édition limité) et Marion a opté pour le Black Swan (un gâteau tout chocolat en forme de cygne). Le caramel est présent à chaque fois en petite touche : dans la tarte au citron, il était ainsi dissimulé dans le socle.
C’était tout bonnement délicieux et si mon estomac me l’avait permis (et mon portemonnaie), je serais allée me commander un de ces cookies géants à 12 euros…

Karamel, c’est joli.

karamelparis.teatime.gouter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *