Le douzième arrondissement·Les salons de thé inspiration Asie·Moyen budget·Pour des desserts... hors du commun

L’Osmanthe, haute voltige de la pâtisserie

Où ? : L’Osmanthe, 8 rue Tourneux, 75012 Paris. Métro : Daumesnil. Ouvert les mardis et les vendredis de 12h à 20h, les mercredis, jeudis et samedis de 10h à 20h, le dimanche de 10h à 19h. Fermé le lundi.
Quoi ? : Une pâtisserie chinoise très accessible
Combien ? : Quatre euros pour le thé et entre 1.8 et 6.5 euros le gâteau au choix
Parfait pour ? : Déguster des gâteaux recherchés (et réussis !)
Ils en parlent aussi : Adeline de Thé+Toi est également passée par ici il y a deux ans…

La team tea addict, qui compte un certain nombre de joyeux lurons, avait eu le culot de me faire baver par un nombre démentiel de story et de photos Instagram, il y a quelques mois. Rendez-vous accepté puis annulé à cause de mon ancien travail ou de mon mémoire (ah lalala ces petites joies de mon ancien quotidien quand on y repense !), je conservais en mémoire l’adresse et ai fini par m’y rendre avec Estelle de Volutes Tea pour préparer (roulement de tambours)… Notre séjour à Copenhague ! Mais je vous en parlerai plus en détail plus tard, focalisons nous que diable sur l’Osmanthe.

L’Osmanthe c’est d’abord une jolie histoire : une comptable s’ennuyait et décide un beau jour (et merci pour nous) de se reconvertir en pâtissière. Après avoir étudié au Cordon bleu, fait ses armes avec Cyril Lignac et Citrus Etoile Paris, l’Osmanthe ouvre ses portes il y a deux ans. Petit moment culture : son nom n’est autre que celui d’un arbuste chinois dont les fleurs sont utilisées pour parfumer le thé. J’aimais déjà la sonorité du mot, sa signification me séduit d’autant plus.

Petite boutique, l’espace salon de thé est extrêmement réduit : deux petites tables se battent en duel. Je suis un peu déçue car l’aspect cocooning-mignon que j’affectionne particulièrement n’est point… MAIS, vous pouvez admirer la cuisine ouverte (d’une blancheur et d’une propreté nickel chrome) et la réalisation de pâtisserie en direct live.
A mes ami.es qui comme moi souhaitent un décor, une ambiance, une multitude de petits détails dissimulés… Tournez les talons ! N’est pas Tea Lichou qui veut.

Le service y est discret mais on vous répondra avec gentillesse si vous avez besoin de recommandations.

A propos des gâteaux

L’Osmanthe tire son épingle du jeu ici et sur de nombreux aspects. Que je m’explique :
– Dans un premier temps, l’aspect de chaque gâteau est extrêmement travaillé et élégant. Ca fendrait presque le coeur d’y donner un coup de cuillère… Et une question perdue : que choisir ?
– Les créations que proposent la pâtissière sont toutes originales et alléchantes. Mangue, sézame, litchi et j’en oublie… Tout le monde pourra y trouver gâteau adapté à ses papilles.
– Le prix enfin. Pour un gâteau aussi travaillé sur l’aspect esthétique, créatif et avec des produits de qualité, j’ai trouvé cela vraiment donné. Dans d’autres endroits, il faudrait débourser avec un grand sourire bien plus que ce qui est indiqué pour de telles merveilles….

Estelle a opté pour un très joli gâteau au sézame et j’avoue que l’aspect me rebutait un peu au démarrage… Mais au final, passé le premier aspect peu ragoutant (jouons carte sur table), j’ai trouvé le tout très fin.
Quant à mon cheesecake revisité, et bien… Goûtez le et on en discutera en commentaires ?

A propos du thé

L’Osmanthe reste aussi une petite déception au niveau du thé : vous ne pourrez hésiter qu’entre 4 thés et majoritairement des thés parfumés… Ouf, un milky oolong est proposé mais n’espérez pas trouver de thés dits plus classiques.

Mon thé au litchi était bon mais chose rare, j’aurai préféré déguster un thé sans arômes ce jour là. Ma passion théière n’a pas non plus été flattée : la vaisselle était mignonne mais je ne me suis pas roulée par terre de béatitude.
L’Osmanthe gagnerait réellement à développer l’aspect salon de thé de sa boutique : nous avons vu passer un grand nombre de voisins venus chercher des gâteaux à emporter pour les déguster chez eux… Mais tout le beau monde parisien ou nos amis les touristes n’habitent pas près de Daumesnil.

L’Osmanthe, on y va pour les gâteaux, la magie des pupilles… Mais pas pour le thé.

3 réflexions au sujet de « L’Osmanthe, haute voltige de la pâtisserie »

  1. Un peu d’empathie pour la langue française. L’anglicisme  » les story » , en français, ce sont « les histoires » . Le mot » histoire » employé dans le sens : « tu me racontes une belle histoire ». Ou encore : « tu me fais des histoires pour rien », et non pas l’Histoire avec un grand H
    « Team tea » : peut-on suggérer, « le personnel de ce salon de thé ». C’est un peu plus long et alors !?
    Chroniquer les bonnes adresses intégralement en français ce serait bien.

  2. Un peu d’empathie pour la langue française : l’anglicisme, « les story », en français cela donne : « les histoires » . Et oui comme dans les expressions suivantes : « tu me racontes une belle histoire » , ou « ne fais pas d’histoires pour si peu »; en français le mot histoire ne renvoie pas forcément à l’Histoire avec un grand H, autrement dit le récit des faits historiques.
    Et la « Team tea », pourquoi le « personnel du salon de thé ». C’est un peu plus long c’est vrai mais est-ce un réel problème.

    1. Bonjour Yves,
      Tout d’abord enchantée ! Pour information, « les stories » sont la dénomination pour parler d’Instagram Stories, des courtes images éphémères publiées sur Instagram. On ne peut pas parler d’ « histoires d’Instagram ».. Mais peut-être pouvez-vous vous fendre d’un mail au responsable de la communication France.
      La Team Tea Addict n’est en aucun cas le personnel du salon de thé mais une appellation concernant un groupe d’amis aimant le thé. Nous avons choisi ce nom en âme et conscience 😉
      En vous souhaitant une belle journée,

      Valentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.